Objectifs de la formation

À l’issue de la formation, les participants seront capables de mener à bien une démarche de prévention des risques professionnels pour une meilleure santé et sécurité du travail, sur le long terme.

Ils auront acquis une méthodologie pour s’appuyer sur la réalité du travail et son organisation, en intégrant le point de vue des différents acteurs de la prévention et notamment celui des salariés.

Ils auront réalisé, ou seront en capacité de le faire, un plan d’actions permettant d’améliorer les conditions de travail selon les trois axes : technique, organisationnel et humain.

 

Les participants :

Directeurs d’établissement, intervenants en sécurité ou prévention des risques, responsables HSE QSE, chargés de prévention.

 

Prérequis :     

Aucun

 

Méthodes pédagogiques:

Alternance entre formation théorique, apprentissage et exercices d’application

Découverte, exposé, participative, applicative (exercice d’application avec mise en situation).

Les exercices d’application concernant n’analyse des risques se feront sur les situations réelles de travail de l’entreprise ou de l’établissement.

Objectif à être au plus près de la réalité et du contexte de l’entreprise ou de l’établissement.

 

Méthodes d’évaluation:

Évaluation formative

 

Effectif par groupe :

Pour des raisons pédagogiques il est conseillé de ne pas dépasser 8 personnes par groupe de formation

 

Travail intersession :

Suivi des apprenants par contact téléphonique et mail

 PROGRAMME DE LA FORMATION PRP

JOUR 1

 

LDIAGNOSTIC

Il est indispensable de savoir d’où nous partons pour savoir où nous allons en matière de gestion Santé Sécurité au travail.

Pour cela il est nécessaire de :

  • Collecter des indicateurs, rencontre avec les différents acteurs internes et externes
  • Faire un Bilan permettant d’identifier les ressources internes : Documentaire, humaine, organisationnelle, suivi des indicateurs pertinents..
  • Déterminer les attentes de résultats et identifier l’objectif général et les objectifs intermédiaires.
  • Constitution du groupe projet pilotage

La réalisation d’un diagnostic est une étape incontournable dans la mise en place d’un tel dispositif. Cela permet :

  • De prendre conscience de la politique de prévention des risques professionnels de l’entreprise.
  • De comprendre les enjeux de la prévention.
  • De se situer au regard des différents niveau de prévention.
  • De dégager des objectifs réalisables en tenant compte du contexte de l’entreprise.

 

La première phase d’un diagnostic consiste à :

  • Collecter les différents indicateurs : taux de gravité, taux de fréquence, taux d’absentéisme, fiche d’entreprise, bilan santé. La récolte des indicateurs de fait à travers diverses rencontres avec les acteurs concernés : Direction, Médecin du travail, responsable HSE, encadrant, les instances représentatives du personnels….
  • A ceci s’ajoute le remplissage d’une grille GP&SST de l’INRS permettant d’établir un diagnostic pertinent. Cette grille travail sur 3 approche : technique, organisationnelle/ communication et humaine

 

La seconde étape consiste à :

  • De la part de la direction : écrire la lettre d’engagement afin de communiquer sur la mise en place de la démarche pour faciliter l’adhésion de tous.
  • Faire l’adéquation entre Besoin et Ressources ( humaine, matériel, documentaire….)
  • De constituer avec la direction l’équipe projet. Nous parlerons plus d’équipe projet car une équipe a un but commun, travaille ensemble et parle le même langage.
  • Cette équipe sera constituée d’un représentant de la Direction, un ou plusieurs membres du CHSCT ou du CSE, du responsable sécurité (s’il existe), d’encadrants, de salariés volontaire…

 

Une fois l’équipe projet établie, une lettre de cadrage devra être élaborer afin de fixer les champs d’intervention, l’organisation dans le temps et l’espace, la communication, les moyens, ….. Ceci a pour but de rassurer les acteurs

La visite d’entreprise permettra aussi à l’intervenante de réaliser des film ( avec accord préalable) des situations de travail présentant un intérêt pédagogique.

A l’issue de cette journée un compte rendu sera fait. Il sera restitué en plénière en présence de tous les acteurs concernés.

Un compte rendu se doit d’être factuel, objectif. Il doit faire apparaitre les points forts et les points à améliorer, doit mettre en avant les ressources internes existantes et les besoins détectés. Sans jugement, ni interprétation audacieuse, ce compte rendu permet d’être le point de départ d’une belle aventure.

 

UN DIAGNOSTIC DE DÉMARCHE DE PRÉVENTION EST LE SOCLE SOLIDE D’UNE CULTURE DE PRÉVENTION DES RISQUES PROFESSIONNELS.

2 : LA FORMATION

JOUR 1

Ouverture de la formation :

Présentation de la formation, de son déroulement, le l’organisation et des enjeux

Présentation des participants

 

  • Se situer au regard de la démarche de prévention des risques professionnels.

Les différentes étape d’une démarche de prévention.

Les critères de réussite

Les principes de la démarche : comprendre pour agir

Les valeurs essentielles et les bonnes pratiques du réseau prévention

 

  • Être capable de comprendre la prévention des risques professionnels

Le mécanisme d’apparition du dommage

Définition : Danger, risques , situation dangereuse, évènement déclencheur, At, MP

Les trois niveaux de prévention : primaire, secondaire et tertiaire

Comprendre l’intérêt de la prévention des risques professionnels et ces enjeux

La règlementation en matière de prévention de risques professionnels

Connaitre les différents acteurs de prévention, le rôle de chacun et leur articulation au sein du dispositif.

La méthodologie : Savoir observer une situation de travail afin de repérer les dangers et les risques associés.   

 

  • Les risques spécifiques du secteur d’activité.

L’approche du TMS : la biomécanique du TMS, les trois composantes de L’homme au travail, la relation avec le bien-être au travail, les notions d’ergonomie

L’approche des RPS : La définition, cause -effets -conséquences pour l’humain et pour l’entreprise, les facteurs de risques de la grille de Gollac et la relation avec les TMS, l’amélioration de la qualité de vie au travail.

Le risque chimique, les ZEH, la gestion du risque chimique et la règlementation.

Proposition d’outils afin de faciliter l’appropriation de la méthodologie de l’évaluation des risques professionnels : ED 6161, ED 6140, exemple de DU…

 

JOUR 2

 

  • Être capable d’être force de proposition

Faire des propositions de mesures de prévention en adéquation avec la réglementation et les recommandations en vigueur

Avoir une approche globale tenant compte des spécificités du secteur d’activité.

Assurer le suivi des mesures mises en œuvre

Proposition d’outils afin de faciliter l’appropriation de la méthodologie afin de faciliter le suivi.

Méthode de démarche d’amélioration continue en adéquation avec les différentes étapes de la démarche de prévention proposées par le dispositif.

Plan d’action

 

Consignes de travail inter session

Les participant devrons

faire une analyse de risques :TMS, RPS, Produit Chimique

Proposer des améliorations avec un plan d’action

 

JOUR 3 et 4

Réactivation des savoir acquis lors des deux premiers jours

Présentation des travaux inter session

Echanges et correction

Freins et leviers rencontrés

Apports complémentaire en fonction des besoins des participants et du résultat du travail intersession

 

ÉVALUATION DE LA FORMATION